Le Masque

Le masque :Rouge est sa couleur , bleu profond son intérieur , il date des temps ancestraux , du temps des cendres .je le porte tous les jours, même s’il n’est pas visible de vous , il ne figure ni un homme ni une femme , peut être une divinité de la Nature …surement un oiseau , libre comme l’air .

Sur le trottoir je marche au sortir d’une répétition , je vois un pigeon affalé sur la route comme paralysé, une voiture s’arrête conduite par une jeune fille , il semble l’ ignorer ; un homme sûrement un réfugié iranien le pousse sur le côté .L’attitude de l’oiseau m’intrigue.

Je continue ma route et plus loin sur le trottoir derriere un parc mètre un autre pigeon montre les mêmes symptômes, il est immobile…

On dit que  » les oiseaux se cachent pour mourir » mais dans nos villes polluées leur champs de dernier recours est le trottoir gris…Sont ils atteint d’un mal? , empoisonnés, ou terminent ils leur vie sous nos yeux .Je reste longtemps à le regarder, un homme promène son chien , le chien attrape l’aile du pigeon qui ne bouge pas  , l’homme écarte le chien .

Rouge est sa couleur , bleu profond son intérieur , il date des temps ancestraux , du temps des cendres .je le porte tous les jours, même s’il n’est pas visible de vous , il ne figure ni un homme ni une femme , peut être une divinité de la Nature …surement un oiseau , libre comme l’air .

Mais quel est donc ce monde qui assassine les oiseaux?

Libre comme l’air, Libre comme l’air et lourd comme le plomb…Libre comme l’air et lourd comme la pierre …Libre comme l’air et aussi légère que la cendre .

Rouge est sa couleur , bleu profond son intérieur , il date des temps ancestraux , du temps des cendres .je le porte tous les jours, même s’il n’est pas visible de vous , il ne figure ni un homme ni une femme , peut être une divinité de la Nature …surement un oiseau , libre comme l’air .© Flo Kardinal

Textes déposés ©Tous droits réservés Flo Kardinal /Le Masque /2017 / Caravane Concept .

ENGLISH VERSION

« The Mask: Red is its color, deep blue its interior, it dates from the ancient times, from the time of the Ashes. I wear it every day, even if it is not visible to you, it does not appear neither a man nor a woman, can be a divinitie of nature … surely a bird, free as air.

On the sidewalk I walk out of a rehearsal, I see a pigeon slumped on the road as paralyzed, a car stops driven by a young girl, it seems to ignore it; A man surely an Iranian refugee pushes him to the side. The attitude of the bird intrigues me.

I continue my road and more away on the sidewalk behind a park meter another pigeon shows the same symptoms, it is still …

It is said that « The birds hide to die  » but in our polluted cities their fields of last resort is the grey sidewalk … Are they suffering from an evil? , poisoned, or end their lives before our eyes. I stay long to watch him, a man walks his dog, the dog catches the wing of the Pigeon who does not move, the man discards the dog.

Red is its color, deep blue its interior, it dates from the ancient times, from the time of the Ashes. I wear it every day, even if it is not visible to you, it does not appear neither a man nor a woman, can be a divinitie of nature … surely a bird, free as air.

But which is this world that murders the birds?

Free as air, free as air and heavy as lead … Free as the air and heavy as stone … Free as air and as light as ash.

Red is its color, deep blue its interior, it dates from ancestral times, from the Ashes. I wear it every day, even if it is not visible to you, it does not appear neither a man nor a woman, can be a divinitie of nature … surely a bird, free as air. © Flo Kardinal

Texts deposited © All rights reserved Flo Kardinal/Masque/2017/caravan concept.

Divinité de Mongolie Photo Flo Kardinal

Le corps créateur guérisseur salvateur